La Gazette des Biquets N° 28

Les îles sous le Vent avec Huahine, Raiatea, Tahaa, Bora Bora

 


     
100A CARTE ILES DE LA SOCIETE        100 VAHINE

Huahine : l’île préservée

Située à 170 Km au Nord-Ouest de Tahiti, sa légende raconte qu’Hiro, dieu des voleurs et des marins, fendit l'île avec sa pirogue. Elle se compose ainsi de deux îles : Huahine Nui, la « grande Huahine » et Huahine Iti, la « petite Huahine », séparées par un isthme de quelques mètres et reliées par un pont.

  
101 HUAHINE                                                                                                  102 DRAPEAU POLYNESIEN

Découverte en 1769 par James Cook, Huahine lutta longtemps contre l'établissement du Protectorat Français et garde encore aujourd'hui sa réputation d'opposition à la colonisation. Elle affiche un caractère un peu indépendant et conserve un charme plus authentique que les autres îles de l’archipel. La population, forte de 5 600 habitants, se répartie sur huit villages dont Fare, chef lieu de l'île. Les habitants vivent de pêche et d’agriculture. Cocoteraies, bananeraies, champs d'ananas, plantations de manioc, de taro, d’ignames, de pastèques et de melons sont les grandes spécialités de l’île et les nombreuses cultures font partie du décor. Une grande partie de ces productions se retrouvent sur les étals du marché de Papeete.

103 MONT TAVAIURA

L’île de Huahine est dominée par le mont Tavaiura qui fait songer à un visage de femme couchée, prolongée d’un buste et d’un ventre arrondi d’où l’une des interprétations du nom, originel de Huahine (femme enceinte).

104 LE MOUILLAGE DEVANT FARE

En entrant par la passe bien balisée d’Avamoa, sur bâbord, se trouve un premier mouillage devant le village de Faré par 16.42.74 S et 151.02.31 W sous 3 mètres d’eau émeraude et fond de sable. Au matin, le long de la belle plage, nous remontons avec masques, palmes et tuba jusqu’au bout de la barrière et découvrons avec joie une multitudes de coraux et poissons multicolores.

  
105 POISSON CLOWN                                                                                                  105A ANEMONE

Pour débarquer au village, un joli petit ponton de bois, est à disposition pour nos annexes.

La ville de Faré affiche une douceur de vivre incomparable et préserve son authenticité. Ici, loin de toute agitation, on se sent vraiment bien. C’est un joli petit bourg animé avec son petit marché de fruits et de légumes et ses vahinés qui vendent par petite quantité leur production. Ici tout le monde se connaît et la population nous accueille dans la simplicité et le bonheur de partager ce lieu préservé. On y trouvent, toutes les commodités avec des commerces bien achalandés, un service médical, une poste, une banque, une agence d’Air Tahiti Nui, des accès Internet.
Pour nous restaurer, de nombreux petits snacks « roulottes » et restaurants sont sur place, sans oublier l’accueil fort sympathique dans la pension au centre du village que je ne manquerais pas de citer : Pension chez Guynette tel (00689) 688375 - Chezguynette@mail.pf

              
106 ACCUEIL SUR LE QUAI DE HUAHINE         107 FARE

            
108 FARE LES COMMERCES                                                                                    109 COULEURS LOCALES

A quelques mètres de là, le grand débarcadère vit au rythme des arrivées nocturnes des goélettes qui relient Huahine à Papeete. En soirée, les pêcheurs du coin vendent à la criée, leurs pêches miraculeuses de thons rouges et de daurades coryphènes (Mai Mai). Et pour clôturer, avant de tomber dans les bras de Morphée, l’incontournable « happy hour » de Huahine au bar restaurant le Te Marara, ou Polynésiens et voileux se retrouvent, les pieds dans l’eau, face aux bateaux pour savourer la bière locale sous les derniers rayons du soleil couchant.

  
110 FARE LE MOUILLAGE                                                                                                  111 HAPPY HOUR

Nous entamons la visite du tour de l’île par la petite route qui la ceinture et parvenons au village de Maeva ou se trouve l’un des grands sites archéologiques de Polynésie avec plus de onze Maraes alignés, et quelques reconstitutions de faré. Sur ce site, la densité de Marae et d’espaces réservés aux activités cérémonielles, sociales et religieuses, nous permet de penser que cet endroit fut principalement habité par des familles royales car les Maraes étaient consacrés aux dieux que l’on y honoraient : dieu de la guerre, dieu de la pêche…

Une autre curiosité à ne pas manquer à la sortie de ce petit village : les pièges à poissons construits sur la rivière. Anciens, mais toujours utilisés, ils sont construits de pierres, formant des murets arrangés en forme de goulot d’étranglement qui assurent des prises importantes de poissons. Ils barrent en grande partie le cours d’eau.

        
112 CARTE DE HUAHINE                                                                                113 PIEGES A POISSONS

Au village de Faie, la petite rivière qui le traverse, offre une autre particularité. Elle abrite une espèce rare d’anguilles "sacrées". Les plus beaux spécimens dépassent allégrement les 2 mètres et affichent une dentition impressionnante. Pour rien au monde, je n’y mettrais les pieds !
Pourtant, elles semblent apprivoisées par les enfants du village qui les nourrissent et comme elles incarnent l’esprit des anciens, on ne les touche pas et on ne peut que leur souhaiter longue vie !
De nombreux mouillages sont possibles autour de Huahine, alors partons ensemble les explorer !
Nous empruntons le chenal entièrement balisé permettant de naviguer en toute sécurité dans le lagon et poussons l’étrave vers la baie de Bourayne et le motu Valorea.

    
114 BAIE DE BOURAYNE            115 DEVANT CHEZ SIKI

Nous jetons l’ancre par 16.46.88 S et 151.01.70 W par seulement 6 mètres d’eau, mais aussi de nombreux rochers sur lesquels la chaîne rague désespérément. Nous débarquons sur la petite plage de sable blanc et rencontrons le maître des lieux, Monsieur Siki, avec qui nous sympathisons très rapidement. Une petite ballade en forêt tropicale pour atteindre les hauteurs du mont Teapaa, nous permet d’apprécier la végétation verdoyante et fleurie de l’île.

  
116 DU MONT TEAPAA                                                                                                  117 PANDANUS

  
118 FORET DE BAMBOU                                                                             119 SAVEUR FLORALE

Sur la plage de sable blanc, le soleil baisse doucement sur l’horizon, et le retour au bateau en annexe nous offrira la joie d’un ballet de raies Manta.

  
120 AMBIANCE PLAGE                                                                                                  121 HUAHINE RAIE MANTA

La pointe Te Tiva, au sud de l’île, offre le très vaste mouillage de la baie d’Avea. Nous jetons l’ancre par 16.48.75 S et 150.59.50 W et savourons, au soleil couchant, la quiétude du lieu devant la belle plage qui la borde. Soirée Champagne sur Voyage. Manuia à tout l’équipage et à nos amis Frédérique et Yann pour leur anniversaire de mariage.

     
122 HUAHINE SUD POINTE TE TIVA                                                                123 BAIE D AVEA

  
124 MANUIA A TOUTE LA FAMILLE                                                                    125 EN ROUTE VERS RAIATEA

 

Raiatea : l’île sacrée

      
126 RAIATEA PASSE TEAVAPITI                                                                       127 CARTE DE RAIATEA

Depuis Huahine, une petite navigation de 25 miles par un léger vent d’Est, nous permet de rallier rapidement Raiatea. Elle figure comme la seconde île de Polynésie de par sa superficie et son essor économique après Tahiti. Elle est considérée par les Polynésiens comme le berceau de leur civilisation et fut choisie en priorité par la population, pour s’y installer, il y a plus de mille ans déjà et compte aujourd’hui plus de 10000 habitants. Elle offre une diversité extraordinaire de paysages, avec des Motu idylliques, un lagon entièrement balisé pour une navigation aisée et des montagnes propices à la découverte d’une nature sauvage. Pour peaufiner nos mollets, de belles randonnées y sont répertoriées, ainsi qu’une petite rivière navigable à remonter en annexe. Pour se protéger, lorsque le Maramu décide de souffler, l’immense baie de Faaroa, nous offre un magnifique havre de paix.
Alors, laissez vous guider et séduire, on vous raconte !

  
128 LE MOTU NAO NAO                                                                                                  129 LA PLAGE VERS LE RECIF

En cette fin du mois de juillet, le temps est idyllique, nous pénétrons à l’intérieur du lagon par la passe sacrée de Teavamoa (face au grand Marae Taputapuatea) par 16.49.84 S et 151.20.71 W. Cette passe, balisée, et profonde, ne pose pas de problème particulier. Nous respectons consciencieusement le balisage du chenal, et au sud de l’île, parvenons au Motu Nao Nao.
Ce vaste îlot sablonneux entièrement recouvert de cocotiers, recèle une plage magnifique de sable blanc, tournée vers le récif. Contournant et serrant de très près l’extrémité Ouest de l’îlot, nous pénétrons à l’intérieur de ce petit lagon que forme les coraux. La profondeur n’y excède pas les 2.50 mètres. Le site est grandiose, l’eau émeraude, nous mouillons l’ancre par 16.55.14 S et 151.25.90 W en prenant garde à l’évitage. Voyage semble posé sur le sable.

  
130 LE MOUILLAGE DE NAO NAO                                                                                                  131 NAO NAO

Nous chaussons palmes, masques et tuba et découvrons aux pieds du bateau un magnifique milieu corallien. Les fonds sont de toute beauté et les poissons y batifolent en toute tranquillité. Le platier, à marée basse, est très accessible pour y observer les coquillages. Maoa et Troca ont investis les lieux.

  
132 FAUNE A NAO NAO                                                                                                  133 NAO NAO LE RECIF

  
134 FLEUR DE CORAIL                                                                                                  135 BENITIER NAO NAO

Ce magnifique mouillage reste notre préféré sur l’île de Raiatea, mais nous sommes conscients que bien d’autres sont encore à découvrir. Le tour complet de l’île est presque entièrement navigable et balisé. Alors de ce pas, nous reprenons la passe de sortie du mouillage du motu de Nao Nao. La navigation, bien à l’abris à l’intérieur du lagon, nous permet de longer sur bâbord les montagnes hautes de la chaîne sud de l’île d’ou jaillissent de belles cascades, source de son ancienne appellation, Havai’i Nui, qui signifiait « grande eau jaillissante ». De nombreuses fermes perlières ornent également le décor.

  
136 SORTIE DE NAO NAO                                                                                                  137 FERME PERLIERE VILLAGE OPOA

  
138 PARTIE DE PECHE                                                                                                  139 ENTREE DE LA BAIE DE FAAROA

Nous parvenons dans la magnifique baie profonde de Faaroa. Elle offre un excellent mouillage et abrite dans sa partie centrale les vestiges de la base de location Sunsail. Affichant des profondeurs de plus de 15 mètres la Société a eu la gentillesse, à son départ, de laisser a disposition à titre gracieux ses nombreuses bouées d’amarrages pour les voiliers de passage. La rivière Apomau qui débouche au fond de la baie est la seule en Polynésie à être navigable en annexe sur une bonne partie de son lit.

  
140 L ENTREE DE LA RIVIERE APOMAU                                                                    141 FAAROA REMONTEE DE LA RIVIERE

  
142 RENCONTRE DE TANGUY                                                                                                  143 LA RIVE

144 LA VEGETATION

Nous sautons dans le dinghy pour remonter la rivière et rencontrons au fil de l’eau notre ami Tanguy. Il nous accompagne sur son va’a et nous fait découvrir les joyaux et de ce magnifique cour d’eau sous une arche de végétation luxuriante. A mi-parcours, sur tribord nous parvenons au jardin botanique désaffecté, une flore tropicale de toute beauté s’offre à nous.

  
145 JARDIN BOTANIQUE                                                                                                  146 ROSE DE PORCELAINE

  
147 LE NONI                                                                                                               148 L OISEAU DU PARADIS

  
149 JARDIN BOTANIQUE                                                                                                  150 TANGUY ET SON VA A

Nous partons à la découverte de l’intérieur de l’île et débarquons sur la rive droite de la baie, mais il nous est quelque peu difficile de trouver refuge pour notre annexe. Les maisons particulières ont les pieds dans l’eau et l’accès au rivage est peu aisé car privé. Heureusement la gentillesse des Polynésiens sauve la situation. l’annexe hissée à terre nous entamons une ballade à pieds sur la route forestière reliant la vallée de Faaroa à la baie de Faatemu proche du village de Puohine. Mais la fameuse piste forestière, est a présent goudronnée et de ce fait passagère.
Elle offre tout de même de beaux points de vues sur la vallée. Les terres riches en dépôts d’alluvions sont propices à l’agriculture (vanille, tubercules, légumes, cocoteraies, et plantations d’arbres fruitiers.
Quelques secondes suffisent, pouces tendus, pour terminer cette marche et être pris en stop !

  
151 RAIATEA LA TRAVERSIERE                                                                                                  152 LA COTE EST VERS PUOHINE

Nous pénétrons dans le village de Puohine, là, un important concours de pétanque se prépare. Nous sommes accueillis chaleureusement par tous les organisateurs du village, et avons la joie de rencontrer et lier amitié avec l’être le plus rayonnant de bonheur de Raiatea : Nunu.

Nous participons avec ardeur à cette grande manifestation. C’est aux sons des tamourés endiablés, tard la nuit tombée, que la folle équipe du sud de la France avec Frédérique et Pascale, clôture cette magnifique journée, fièrement en demi-finale..... de la consolante bien sur.

  
153 BIEN BELLE RENCONTRE                                                                                                  154 CONCOURS DE PETANQUE

  
155 JOUEUSE COURONNEE                                                                                                 156 COURS DE TRESSAGE

Depuis la baie de Faaroa, faute de pirogue de l’époque, une petite ballade en truck pour se rendre sur le Marae Taputapuatea, nous parait fort authentique. La route file en bordure du lagon, enjambant de multiples petites rivières et offre une vue panoramique sur le large, le récif, et l’île de Huahine.

  
157 LE TRUCK AUTOBUS LOCAL                                                                                                 158 BALLADE EN TRUCK

Voici le Marae Taputapuatea, siège du pouvoir religieux et politique de tout l’archipel Tahitien et père de tous les autres lieux sacrés de Polynésie.
Nous sommes face à la passe Teavamoa. Ici arrivaient les pirogues amenant les visiteurs venus assister aux grandes cérémonies de sacrifices humains et d’immolation d’enfants pour calmer la colère du dieu Oro, dieu de la Guerre.
Ce Marae cérémoniel international se compose de plusieurs structures lithiques faites de dalles de corail dressées.
La conception et la construction des Maraes semble varier d’une île à l’autre, mais l’architecture de base comprend généralement une aire rectangulaire, la cour du Marae, pourvue d’une plateforme à l’une des extrémités et d’un ensemble de pierres dressées vers les cieux.

  
159 MARAE TAPUTAPUATEA                                                                                                  160 UNU SCULPTURES SUR BOIS

Lieu de culte des ancêtres et des divinités, le Marae était un espace de rencontres entre les hommes et les puissances de l’au delà, dont il importait de ménager les faveurs. Les cérémonies religieuses qui s’y déroulaient donnaient lieu à des prières, et invocations mais aussi, bien malheureusement, à des sacrifices. Tout ce qui touche aux Marae fut de tout temps entouré d’un grand secret, ce qui explique qu’aujourd’hui bien des choses restent difficiles à interpréter devant ces pierres qui conservent tous leurs mystères. Toutefois des panneaux explicatifs illustrés, nous informent au mieux sur l'activité intense qu'il semblait régner ici au XVII Siècle.

  
161 FIGURE                                                                                                 162 OFFRANDES AU MARAE

Afin de se replonger un peu dans notre civilisation, une escapade vers Uturoa, ville principale de l’île, et capitale administrative des îles sous le vent, s’impose. Elle dispose d’un joli centre ville, d’un beau marché, de nombreux commerces et restaurants, d’une banque, d’un hôpital et d’une petite marina.

  
163 LA VILLE UTUROA                                                                                                  164 LE MARCHE

La ville s’adosse aux pieds du mont Tapioi, En empruntant la petite route à l’angle de la gendarmerie, et gravissant ensuite ce mont par un beau sentier ombragé, nous accédons en moins d’une heure au sommet. Le magnifique panorama du lagon entre Raiatea et Tahaa et sa palette de dégradés émeraude s’offre à nos yeux. L’on distingue au loin, l’île de Bora Bora et par bonne visibilité, celle de Maupiti. Sur la côte ouest, une seconde marina nommée Apoiti, offre des places à quai pour les quelques plaisanciers de passage. Cette marina héberge les bases des sociétés de location de bateaux de la Polynésie qui représentent une flotte d’une cinquantaine de voiliers. Cela est vraiment très peu, comparé au nombre de bateaux naviguant dans les Caraïbes. La zone technique d’Uturaerae et un chantier de carénage est situé à un mile dans le sud ouest de cette marina.
Un magnifique panorama et une ballade de deux heures à ne pas manquer.

  
165 DU MONT TAPIOI UTUROA                                                                                                  166 DU TAPIOI VUE SUR TAHAA

  
167 LA MARINA D UTUROA                                                                   168 LE MOTU AITO

De retour vers le bateau, une petite halte et belle grimpette vers les 3 cascades suivies d’un bain de siège bien mérité pour se rafraîchir.

  
169 BALLADE 3 CASCADES                                                                  170 BAIN 3 CASCADES

Il nous est bien difficile de quitter la belle baie de Faaroa et nos amis Nunu, Claude et Jean Michel, qui nous ont si chaleureusement accueillis, alors encore un grand Mauruuru à vous les amis et Nana.

171 MAURUURU

Tahaa : Secrets vanillés

172 L’ORCHIDEE VANILLE

Située dans le même lagon que Raiatea, l’île de Tahaa est néanmoins bien différente de sa grande sœur. Ses 4500 habitants repartis sur les huit villages du bord de mer, vivent au grés des alizés, dans le calme et la sérénité. Toujours dépourvue d’aéroport, elle a su préserver sa quiétude d’antan. Elle produit 80% de la de la vanille récoltée en Polynésie Française et cette activité est le moteur économique de l’île.

  
173 CARTE DE TAHAA                                                                               174 BAIE DE APU TARAVANA CLUB

175 ROUTE DE LA BAIE D APU

Pour notre première escale sur Tahaa, nous trouvons refuge dans la baie de Apu sur une bouée du Taravana Yacht Club par 16.40.94 S et 151.29.13 W. Aux abords de la route, les jardins sont coquets, bordés d’hibiscus et de plantes d’ornement. Nous découvrons un curieux parallélépipède voilé d’ombrières noires, ou l’on tient à l’abri de toute agression extérieure, les cultures de vanille. Nous avons la joie de rencontrer Nathalie et Itinui qui nous dévoilent leur savoir et passion pour cette orchidée si généreuse.

  
176 LES LIANES DE VANILLE                                                                                177 VANILLE LA FLEUR

  
178 L ORCHIDEE                                                                                179 MARIAGE DE LA FLEUR

La vanille est une orchidée sauvage. Elle pousse sur une liane grimpante qui escalade vaillamment des tuteurs, bourres de coco aux pieds, car elle aime l’humidité. C’est aussi une fleur d’un très beau jaune clair, vert tendre, qui n’a pas d’insecte pollinisateur, c’est donc à la main, au lever du jour, qu'il faut la féconder, la « marier » pour produire un fruit, la vanille. Après la récolte, chaque jour, durant quelques heures seulement et ce durant plus de 3 semaines, l’on fait sécher ces grosses gousses noires qui se déshydratent lentement en se gorgeant de parfum.

  
180 VANILLE LA GOUSSE VERTE                                                                                181 LA RECOLTE

Mais Tahaa recèle de bien d’autres trésors. Nathalie et Hitinui aiment à nous les faire partager en nous conduisant tout au long de la route qui ceinture le littoral. L’intérieur des terres que l’on traverse d’une vallée à l’autre offre des vues magnifiques de cette île verte et peu peuplée. Toutes les cultures Polynésiennes y sont représentées ainsi que de nombreux arbres fruitiers.

  
182 LE COL DU MONT OHIRI                                                                               183 TAHAA L INTERIEUR DES TERRES

  
184 CUEILLETTE DES FRUITS                                                                               185 PAPAYER

186 ORCHIDEE

Pour clôturer cette magnifique journée un barbecue dans leur faré s’organise. Nous sommes conviés avec famille et amis pour savourer ce délicieux repas. Un fabuleux instant de partage aux sons des guitares, flûtes et ukulélés

  
187 AMBIANCE                                                                                                       188 SOIREE EN FAMILLE

  
189 FLUTE NASALE                                                                                                 190 MAURUURU NATHALIE

Nous reprenons notre route vers l’Est mais aujourd’hui le chenal séparant Tahaa à Raiatea paraît bien étroit aux dizaines de pirogues de rameurs qui s’y affrontent comme chaque année pour les grandes courses de l’Hawaiki Nui. Une belle compétition riche en couleurs.

  
191 CHENAL ENTRE RAIATEA ET TAHAA                                                                                192 COURSE DE PIROGUES

193 HAWAIKI NUI

Nous retrouvons le calme du lagon et le mouillage juste après la passe de Toahotu, devant le motu Ceran (ou Mahaea) par 16.38.45 S et 151.26.66 W. Ici les fonds de sable de 3 mètres d’eau, et l’eau émeraude, nous offrent un beau snorkeling en nageant vers le platier.

  
194 POISSON DEMOISELLE                                                                               195 POISSON PAPILLON

196 RAIE ARMEE

En face, la profonde baie balisée de Haamene est navigable jusqu’au village. Le mouillage très confortable au fond de la baie par 16.38.16 S et 151.29.31 W nous permet de savourer, les pieds dans l’eau, une soirée gastronomique dans une ambiance conviviale.
Une adresse à recommander pour tous les gourmets : Restaurant TAHAA MAITAI chez Bruno - Tahaa-maitai@mail.pf
Tel : (00689) 65.70.85 - Portable (00689) 74.02.07

La chenal balisé nous permet de longer toute la côte Est, bien à l’abris à l’intérieur du lagon. Sur tribord, le motu Tuvahine nous invite à faire halte. Quelques bouées d’amarrage, pour faciliter le mouillage, par 16.34.99 S et 151.26.66 W et nous voici rendus en annexe sur un îlot paradisiaque avec sa belle plage de sable blanc et son hôtel de charme.

  
197 NAVIGATION DANS LE LAGON DE TAHAA                                                                                198 LE VAHINE ISLAND

  
199 CHALEUREUX ACCUEIL                                                                               200 LE FARE BAR VAHINE

Chaleureusement accueillis par le personnel du Vahine Island et par son gérant Bruno, nous passerons une sublime soirée dans les décors de rêve de cet hôtel de charme, aux lueurs du soleil couchant sur Bora Bora. VAHINE ISLAND HOTEL
www.vahine-island.com - Tel : (00689) 65.67.38 - mail : manager@vahine-island.com

Après dégustation des différents cocktails, nous avions pour mission de découvrir les saveurs des rhums arrangés de Bruno, et dans les effluves de l’alcool, Alexandre demanda ce soir là, Thaïs en mariage.

  
201 MOUILLAGE MOTU VAHINE                                                                               202 COULEUR COCO ALEXANDRE THAIS

Sur la cote nord ouest de l’île, des fermes perlières sont en activité et propose leur visite guidée.

  
203 FERME PERLIERE                                                                                            204 TAHAA VISITE FERME PERLIERE

  
205 PERLE PRESENTATION                                                                                206 PILOTIS HOTEL PEARL RESORT

A quelques miles de là, voici les farés sur pilotis de l’hôtel Pearl Resort mais surtout l’escale incontournable de Tahaa, avec son jardin de corail. Nous jetons l’ancre par 16.36.35S et 151.33.49W et sommes à deux pas en annexe de ce fabuleux aquarium géant blottit entre l’îlot Tautau et l’îlot Maharare.

  
207 PIROGUE LOCALE                                                                                               208 JARDIN DE CORAIL

  
209 CORAIL                                                                                                              210 REPAS DES DEMOISELLES

Nous chaussons masques, palmes et tuba, et glissons courant entrant au milieu de cette faille de corail et sa multitude de poissons exotiques.

  
211 DEMOISELLES                                                                                                              212 DETAIL DEMOISELLES

  
213 ETOILE DE MER                                                                                                              214 FLEUR DE CORAIL

  
215 POISSON PICASSO                                                                                                              216 POISSON VACHE

Nous retrouvons notre ami Cyril sur le motu Tautau et passons avec lui une superbe journée barbecue.

  
217 TAHAA MOTU TAUTAU                                                                                                              218 CHEZ CYRIL

  
219 TAHAA COUCHER SOLEIL                                                             220 TAHAA VUE SUR BORA BORA

Après le bleu et le turquoise, nous plongeons dans toutes les nuances du vert avec une halte dans la baie de Hurepiti faisant face à la passe Paipai. Une magnifique ballade ethnobotanique dans la luxuriante végétation tropicale de l’intérieur de l’île nous est proposée par Alain Plantier.
Une bonne adresse à signaler : Alain et Christina PLANTIER
Vanilla.tours@mail.pf - VHF 9 - Tel : (689) 65.62.46

  
221 LA BAIE HUREPITI                                                                                                               222 TAHAA PASSE PAIPAI

  223 NAV IGATION VERS BORA PRISE DE MAI MAI

Bora Bora : La perle du Pacifique

  
224 VUE DU MONT PAHIA                                                                                                               225 BORA LAGON

Avec ses dégradés de turquoise et de saphir, le lagon de Bora Bora, entouré de son chapelet d’îlots bordés de sable blanc mérite largement sa réputation.
Il est ceinturé d’un récif très large, coupé à un seul endroit par la passe Te Ava Nui faisant face au village de Vaitape, la capitale. Le tour de l’île, soit 32 kilomètres, s’effectue le long de la côte découpée qui abrite de magnifiques baies, mais surtout des plages somptueuses dont celle de Matira. Ces 5000 habitants se repartissent équitablement dans les 5 petits villages de l’île.
Nous ferons le tour des plus beaux mouillages, dans des eaux merveilleuses, des eaux translucides aux reflets multicolores qui contrastent avec les verts chatoyants du mont Pahia et Otemanu de plus de 700 mètres d’altitude et ses pitons majestueux.
L’occasion pour nous d’une magnifique ballade avec nos amis Tino, Vanessa et Stéphane avec l’ascension du Mont Pahia qui nous permet d’admirer toute la beauté du lagon qui entoure cette l’île.

  
226 ON ATTAQUE LA MONTEE                                                       227 EN PLEINE FORME

  
228 HARD LA MONTEE                                                                                                              229 LES DERNIERS METRES D ESCALDE

  
230 HAUT DU MONT PAHIA                                                                                                              231 LE MONT OTEMANU

Le choix des mouillages est très vaste sur Bora Bora et ils sont souvent déserts, dans des fonds de sable proches des 3 mètres de profondeur. Nous rencontrons peu de bateaux, la navigation y est aisée, souvent balisée, et sur la côte Est, l’eau translucide, permet sans problème, soleil dans le dos, de distinguer les éventuelles patates de corail. Pourtant, la plupart des voiliers de passage restent au mouillage sur une bouée du centenaire Bloody Marys ou sur celles situées devant le Yacht Club de Bora-Bora, bien protégé à l'ouest de la passe Te Ava Nui. Il faut dire que le bar y est très sympa, au coucher du soleil, pour savourer un bon cocktail. Quant à l’adresse incontournable sur Bora Bora pour les fins gourmets, vos papilles s’en souviendront à jamais un seul restaurant à citer : Restaurant Le St James
Centre Helen’s Bay Vaitape
www.stjamesborabora.com - tel : (689)67.64.62

  
232 LA PASSE TEAVANUI                                                                                                              233 BORA COUCHER SUR LE YACHT CLUB

  
234 COCKTAILS AU YACHT CLUB                                                                                 235 MOUILLAGE DEVANT BLOODY

236 COCKTAILS BLOODY

Au sein du même centre commercial Helen’s Bay, un espace laverie, cyber café et bourse aux livres, nous offre ses services. L’accueil y est fort agréable, une adresse également à recommander. Bora Bora Laverie - Centre Helen’s Bay Vaitape - www.boraboralaverie.com - Tel : (689) 67.62.67

Le lagon est vraiment magnifique par endroit, sans conteste un des plus harmonieux mélange de couleurs et de paysages que nous ayons vu en Polynésie, nous sommes plusieurs fois restés en extase devant un tel spectacle, une telle lumière, restés là, tout simplement à contempler.

  
237 BORA LE LAGON                                                                                                              238 BORA LA TETE COUCHEE

239 LA POINTE MATIRA

Le mouillage de la pointe Matira sous fond de sable blanc par 16.32.20 S et 151.44.64 W nous permet à quelques brasses de là, près des coraux, de découvrir une faune incroyable de poissons exotiques. Et pour de magnifiques plongées bouteilles à l’entrée de la passe ou se trouve « la Vallée Blanche », (l’on peut y suivre le ballet incessant des requins gris et des barracudas), le club de plongée de la pointe Matira et son équipe fort sympathique est à rencontrer.
BORA DIVING CENTER MATIRA - boradiving@mail.pf - Tel (689) 67.77.85 ou 77.67.46

  
240 BORA A CACHE CACHE                                                                                                              241 BORA CORAIL

  
242 POISSON CLOWN                                                                                                              243 BORA PLONGEE RAIE MANTA

Le village principal de Vaitape n’offre pas un grand intérêt pour la visite mais on y trouve, toutes les commodités avec des commerces bien achalandés pour l’approvisionnement, un service médical, une poste, une banque, une agence d’Air Tahiti Nui. Pour la restauration rapide, de nombreux petits snacks « roulottes » sont sur place, et pour flâner, de nombreux magasins d’artisanat et de perles ont pris place sur les abords de la rue. Les marchandes de fruits et de légumes mettent de la couleur et de l’animation dans ce minuscule bourg.

244 LA VILLE VAITAPE

La côte Est de l’île est investie par les somptueux hôtels sur pilotis, mais l’on trouve encore, tout au bout, à l’abri du Motu Taureré par 16.31.94S et 151.42.51 W un magnifique mouillage sous fond de sable blond entièrement désert.

  
245 BORA LA COTE EST                                                                                                               246 BORA COTE NORD EST

  
247 BORA VOYAGE AU CALME                                                                                                              248 BORA ARC EN CIEL

Nous sommes toujours très agréablement comblés par la gentillesse des habitants de Bora Bora. Ils vivent au cœur d’un paradis terrestre et leur seule préoccupation, leur réelle fierté, consiste à nous faire partager cette douceur de vivre.

249 BORA BORA C’EST COOL

Le MOT DE LA FIN
Nous tenons à remercier :
- Nos familles et amis de bateaux, qui nous encouragent depuis de nombreuses années et nous aide à préparer la suite de notre voyage
- Les amis qui viennent nous retrouver à bord, afin de nous aider, participer et partager un épisode de notre tour du monde.
- Nos lecteurs qui sont de plus en plus nombreux a nous encourager par e mails, les revues Voiles Magazine, Voiles et Voiliers et Multicoques qui publient les extraits de nos récits de voyage,
Sans oublier, Yves et Jean Pierre qui mettent à jour notre site et Maman Hélène qui contribue à la réussite de notre grand Voyage.
Un grand merci à vous tous, et Merci la Vie !

….A très bientôt pour la suite de nos aventures en Polynésie.

Pascale et Philippe ou « les Biquets en Voyage »


Pour nous retrouver à bord, embarquez sur "Voyage" CLIQUEZ ICI
Page précédente
Page accueil des Biquets
Accueil du site Loren
Page suivante
E-mail aux Biquets :  Cliquez ICI
Sommaire des liens de Loren